Lorsque la calvitie est prononcée, l’implant capillaire greffe se manifeste comme solution radicale, esthétique, durable et discrète. En effet, il s’agit d’un problème typiquement masculin qui peut aussi toucher la geinte féminine.

Les praticiens de la greffe de cheveux, pratiquent deux principales méthodes, à savoir, la technique de la « bandelette » et la FUE qui ne cessent de connaitre des avancées techniques considérables.

1-La méthode de la bandelette.

Une bandelette horizontale de 1 cm de largeur, est prélevée avec une longueur de 12 à 23 cm avant qu’elle ne soit micro-coupée pour récupérer les bulbes qui seront ensuite réimplantés et redistribués sur les zones chauves dégarnies pour laisser qu’une fine cicatrice linéaire horizontale de 1mm de large à l’arrière de la tête.

L’avantage de cet acte, réside dans le fait qu’il assure une grande quantité d’implants de bonne qualité en faisant couvrir des surfaces plus importante et  traite de grandes calvities.

En pratique, la procédure dure entre 2 et 3 heures durant laquelle entre 1 200 et 1500 implants sont prélevés et réimplantés sur des régions dégarnies, soit une moyenne de 3000 cheveux.

 Le résultat esthétique, serait optimal dans un délai de 12 mois.

2- Follicular Unit Extraction.

 Cette technique, se base sur le prélèvement de bulbes à l’aide d’un petit foret chirurgical de 1 à 0.7 mm de diamètre avant de réimplantés les bulbes sur la région à couvrir sans utilisé de scalpel, ni point de sutures.

Il s’agit, d’une alternative à la bandelette recommandée pour un jeune patient qui présente une petite région à couvrir.

La greffe de cheveux FUE, est parfaitement adaptée pour traiter des petites surfaces comme les golfes n’ayant besoin que de 500 à 600 implants.

En pratique, la séance de greffe dure entre 5 et 10 heures en fonction de l’importance de la zone à couvrir.