Qu’est-ce que l’obésité morbide?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, « l’obésité se définie comme un excès de masse grasse qui entraîne des conséquences néfastes pour la santé ».

Il s’agit aujourd’hui de la première épidémie sur le plan international entrainant une surmortalité, responsable de complications métaboliques, cardiovasculaires, digestives, respiratoires et rhumatologiques ainsi qu’une augmentation du risque de cancer associé à une diminution de l’espérance de vie.

Une obésité est dite «morbide», lorsqu’un sujet présent un IMC qui dépasse 40. La qualification morbide, signifie que l’obésité expose à des complications très sévères comme les problèmes cardiovasculaires, une  insuffisance de respiration avec hypoventilation alvéolaire ou un cancer hépatique qui peut aller jusqu’au décès.

Chirurgie bariatrique, la solution pour l’obésité morbide?

La chirurgie d’obésité, est liée à un ensemble d’alternatives thérapeutiques qui permettent de restreindre les apports de calories pour qu’ils ne soient pas assimilés par l’organisme.

Afin de pouvoir réaliser une chirurgie d’obésité, il faut présenter un Indice de Masse Corporelle (IMC) supérieur à 40 kg/m² ou supérieur à 35 kg/m² avec une maladie comme le diabète, une hypertension artérielle ou un syndrome d’apnées du sommeil.

Quelles techniques de la chirurgie bariatrique?

Pour traiter une obésité cliniquement sévère, la voie chirurgicale offre des actes mûrement réfléchis, encadrés et qui imposent un suivi à vie. En pratique, 0il existe deux grandes approches:

Les techniques restrictives pures qui visent à restreindre l’absorption des aliments par diminution se la capacité de l’estomac à recevoir des aliments.

Les techniques mixtes restrictives et malabsortives qui permettent de réduire la quantité de nourriture.

1-Anneau gastrique.

Un collier est posé sur le haut de l’estomac afin de créer une poche sur laquelle s’accumulent les aliments qui viennent de descendre de l’œsophage pour générer une sensation de satiété via des capteurs sensoriels qui détectent le remplissage de l’estomac.

2-By-pass gastrique.

Une dérivation installée sur le tube digestif pour dévier une partie des aliments qui seront moins digérés.

Il s’agit, d’une technique qui réduit la taille de l’estomac et diminue l’assimilation des aliments par l’organisme. La technique de «court-circuit gastrique» consiste à créer un pont entre l’œsophage et l’intestin pour diminuer l’absorption des aliments.

3-Mini-bypass gastrique.

Une récente alternative de plus en plus utilisée par rapport à la chirurgie de bypass classique avec un principe opératoire qui consiste en un  montage qui permet de réduire la taille de l’estomac via une seule suture située entre l’intestin grêle et l’estomac contre deux incisions pour un bypass classique

Ainsi, l’anse serait en Oméga et non pas en Y.

4-Ballon gastrique.

La pose d’un ballon gastrique est associée à une réduction de la sensation de faim,  augmenter la satiété et diminuer la prise énergétique quotidienne.

Il s’agit, d’une récente procédure qui induit des variations non univoques de certains peptides impliqués dans la régulation de l’appétit comme la ghréline, la leptine et l’adinopectine ainsi qu’une diminution de la sécrétion de cholécystokinine et de peptide.

Cette procédure, induit des modifications en termes de régulation du comportement alimentaire.

Chirurgie bariatrique, Quels bénéfices?

La chirurgie d’obésité ne se limite pas uniquement  à la perte d’excès de poids qui se stabilise dans le temps, en effet, cette spécialité apporte des résultats efficaces si certaines recommandations indispensables sont observées, à savoir:

Modifier ses habitudes alimentaires,

Mettre en place une activité physique adaptée, Un suivi régulier et à vie auprès d’une équipe