Chirurgie esthétique : 200.00 euros pour ressembler à Shakespeare !

Home / Chirurgie esthétique / Chirurgie esthétique : 200.00 euros pour ressembler à Shakespeare !
Chirurgie esthétique : 200.00 euros pour ressembler à Shakespeare !

Vous avez certainement entendu parler de ces personnes qui ont eu recours à la chirurgie esthétique pour ressembler à Kim Kardashian.

Dans le même registre de fascination, mais cette fois çi, littéraire, l’écrivain chinois Zhang Yiyi a dépensé pas moins de 200.000 euros en chirurgie esthétique pour ressembler à Shakespeare.

chirurgie-esthetique-shakespeare

L’auteur de « Hamlet », « Othello » et « Roméo et Juliette » n’aurait jamais pensé que des siècles après sa mort, la fascination envers son art pousserait les gens à vouloir lui ressembler même physiquement.

L’écrivain chinois, de 34 ans, a subi plusieurs interventions de chirurgie esthétique pour remodeler son visage.

Ces opérations ont modifié l’aspect de ses lèvres, de ses yeux et de son nez.

Durant 3 ans, Zhang Yiyi a économisé la majeure partie des royalties de ses livres pour pouvoir s’offrir cette transformation.

Les 10 interventions se sont étalées sur plusieurs mois pour arriver au résultat jugé satisfaisant par l’écrivain.

Cette histoire a fait couler de l’encre en Chine, d’une part, il y a ceux qui apprécient l’initiative et le résultat, ils y trouvent une sorte d’hommage au dramaturge britannique.

D’après les témoignages recueillis par le journal The Mirror, Na Peng de Pékin trouve qu’après l’intervention Zhang Yiyi a un excellent physique et qui est très proche de celui de Shakespeare.

Il ajoute en disant : « Ses yeux et son nez ont l’air très semblables et il l’a fait comme un hommage. Quel plus grand sacrifice quelqu’un pourrait-il faire ? Je pense que c’était une bonne idée. De toute façon, c’est son argent et il peut le dépenser comme il le souhaite »

Par contre, Fen Kung, qui travaille dans le domaine de la construction civile et du bâtiment juge l’intervention ridicule et s’interroge pourquoi les gens voudraient gaspiller leur argent pour changer leur facies.

Il ajoute en disant : « Personnellement, je trouve cette transformation bizarre, l’argent qu’il a dépensé peut changer des vies et en plus je ne vois pas une grande différence ».

Il est à noter que l’écrivain a laissé pousser ses cheveux pour accentuer la ressemblance.

Cependant, cette décision ne se base pas  sur une simple fascination, ZhingYiyi explique que sa vie est très similaire à celle de Shakespeare.

Tout comme le dramaturge, il est né au centre dans une province pauvre, et il n’a pas pu accéder à l’éducation vu le manque de ressource que vivait sa famille.

L’auteur pense que tout comme Shakespeare c’est la force du travail qui lui a valu la consécration.