Qu’est-ce que l’alopécie androgénétique?

La notion d’alopécie androgénétique se réfère à est un processus de chute de cheveux suivi d’un dégarnissement plus ou moins important sur le sommet du cuir chevelu. En termes de statistiques, l’alopécie androgénétique touche 1/3 tiers des hommes âges de 30 ans et près de la moitié à ceux de 50 ans.

C’est quoi l’alopécie androgénétique?

Alopécie androgénétique est une forme d’alopécie: une perte des cheveux qui peut se manifester chez les hommes; la  »calvitie » et les femmes, en particulier dés l’âge de 50 ans.

En règle générale, l’héréditaire est la cause la plus fréquente de la calvitie chez les hommes.

Les cheveux sont situés au niveau de la zone frontale, les golfes et le vertex qui deviennent de plus en plus fins, elle se transforme de manière progressive en duvet avant qu’elle ne disparaît totalement. Quant à la couronne de cheveux, elle persiste sur les tempes et la nuque pendant toute la vie d’un individu.

Les symptômes chez la femme.

alopécie androgénétique

Il existe une conjonction de deux causes concomitantes: une sensibilité des racines capillaires aux hormones mâles et une prédisposition génétique des cheveux à subir cette stimulation.

Une femme, produit des hormones mâles sécrétées par les glandes surrénales et les ovaires. Une telle sécrétion habituelle est effectué au niveau des proportions nettement inférieures que chez un homme; 20 fois moins.

Toutefois, en cas de prédisposition androgénétique, cette petite quantité d’androgènes est suffisante pour déclencher le processus de chute de cheveux. Le cycle de croissance capillaire devient accéléré et le capital de renouvellement des follicules pileux est épuisé de façon précoce. Les cheveux deviennent donc de plus en plus fins et finissent par  disparaître complètement.

En parallèle, les androgènes sont à l’origine de la sécrétion accrue de sébum: Le sébum stagne au niveau du cuir chevelu qui s’épaissit progressivement pour entraver la bonne irrigation des racines capillaires et leur renouvellement.

Quant au phénomène d’alopécie androgénétique, il démarre le plus souvent lors d’une phase clé de la vie d’une femme: la puberté,

  • La maternité,
  • La pré-ménopause,
  • La ménopause.
  • Il faut noter que des événements comme la phase de stress intense ou les troubles alimentaires entraînant des carences nutritionnelles qui aggravent la perte de cheveux.
alopécie androgénétique
  • Comment soigner l’alopécie chez l’homme?

Afin de lutter contre la chute de cheveux, il faut commencer par se déstresser: un homme qui souffre de problèmes d’anxiété et de stress peut boire des tisanes pour qu’il puisse se détendre, en effet, la passiflore et la camomille sont  excellentes de même que l’anis, le tilleul, la fleur d’oranger et la menthe.

  • Une alimentation équilibrée.

Dans le cadre de la lutte contre l’hyperséborrhée, il est important qu’un homme mange de manière équilibrée tout en évitant les excès trop gras, salés ou sucrés. Il doit aussi limiter la consommation de tout produit laitier riche en graisses.

Il est en également vivement conseillé qu’un homme consomme les noix, les amandes, l’avocat, la levure de bière, les algues marines, le soja, l’huile d’olive extra-vierge, les olives, les poissons, les céréales complètes ou la chaya: une plante qui vient de l’Amérique Centrale.